samedi 24 octobre 2015

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley




Bonjour à tous!!


J'espère que vous allez bien. Me voici de retour avec une vraie chronique cette fois ci, même si la précédente en est une aussi hein..
Je tiens à remercier Babélio et Mosaïc pour ce roman qui m'a été proposé dans le cadre d'une masse critique. J'avais entendu parler de ce livre sur le blog de Bib, sa chronique m'avait vraiment donné envie de le lire et je suis très contente de l'avoir fait.
Sans plus attendre, je vous laisse avec la couverture et le résumé:



Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

**************************************************************


Alors alors... alors ce roman est tout simplement sublime. Ce n'est pas le genre de roman que j'ai l'habitude de lire et même si je savais plus ou moins à quoi m'attendre après avoir lu la chronique de Bib, je ne pensais pas être autant touchée par ce roman.
On alterne donc les points de vue de deux adolescentes que tout oppose. Dans une Amérique de la fin des années 50, dans le sud profond, sur un sujet lourd et difficile de la ségrégation. Je n'ai jamais vraiment lu de livre sur cette période, même si j'avais été très touchée en lisant 22/11/63 de Stephen King qui abordait ce sujet d'un point de vue différent. Comme tout le monde, je connais les grandes lignes, les grandes figures de cette période mais c'était la première fois que je lisais un roman sur des personnes lambda, mais qui vivent donc ce sujet de près.


Sarah est un personnage très touchant et très fort. Ce qu'elle vit, ce que les adultes qu'ils soient blancs ou noirs, lui imposent ainsi qu'aux 9 autres ados qui se retrouvent en première ligne est inimaginable. Le courage et la détermination de ces jeunes gens est tellement fort qu'on ne peut qu'en sortir bouleversé. Et c'est assez hallucinant de se dire que ces événements, même s'ils sont romancés ont eu lieu il y a seulement un peu plus de 50 ans.

De l'autre coté, le personnage de Linda nous fait aussi réfléchir. Réfléchir sur le point de vue (en aucun cas excusable) des blancs à cette époque. Non je ne cautionne pas et je ne cautionnerai jamais le racisme mais ce roman nous fait réaliser que pour cette population, ce n'était pas évident de réaliser ce qui était vraiment bien ou mal. C'est toujours plus facile avec le recul de critiquer et de dire qu'on aurai agis différemment mais ce roman apporte un autre éclairage sans chercher à justifier un point de vue ou l'autre. Chacune des narratrices nous apporte sa version, son historie, son bagage, son éducation. Et à nous de faire le tri et de décider, en notre âme et conscience ce qui est juste et acceptable pour nous.

J'ai adoré cette leçon d'Histoire et de morale, portée par la plume de Robin  Talley dont c'est le premier roman, (Son deuxième roman qui traite lui aussi d'un sujet sensible sort dans quelques jours et je vais me faire un plaisir de le lire en vo.) passe en douceur et nous entraîne de pages en pages nous faisant alternativement, sourire, pleurer, nous révolter ou approuver. Bref, cette lecture ne peut pas nous laisser indifférent.

Au delà de l'Histoire avec un grand H il y a l'histoire plus personnelle de Sarah et Linda, de deux jeunes filles dans les années 50 qui cherchent leur place dans une société clairement machiste et qui en plus réalisent qu'elles sont différentes car attirées par les filles. J'ai aimé cette double difficultés, j'ai aimé que ça soit aussi difficile pour l'une que pour l'autre et que pour une fois, la couleur de leur peau ne change rien à leur problème. J'ai adoré les voir évoluer au fil du roman et passer du point de vu de l'une à l'autre. Le titre des chapitres, qui reprend à chaque fois un mensonge, était très bien trouvé et apporte au roman une force supplémentaire, bien que ce dernier n'ait pas besoin de ça pour nous toucher et nous plaire.

En résumé un très très beau roman qui doit être lu par un maximum de personne, quelque soit leur age et j'ai envie de dire surtout par les ados car il ne peut que toucher et faire réfléchir. Un énorme



 pour ce roman. Merci encore à Babélio et Mosaïc.

Ce roman entre dans mes challenges:

 


Quelques informations sur Des mensonges dans nos têtes:

Edition : Mosaïc
Prix :  13,90€
Date de sortie : 9 septembre 2015
Nombre de pages : 384 pages



2 commentaires:

  1. Je connaissais pas ce livre avant et je n'ai même jamais lus de livre sur ce thème là mais ton avis me tente beaucoup du coup. Je le mets dans ma wish-list !! :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh je suis vraiment contente que tu ai apprécié ta lecture ! L'histoire de Linda et Sarah m'avais beaucoup touchée pour les mêmes raisons que toi : le racisme et leurs opinions sur la question, et surtout l'évolution de leur attirance dans un contexte qui n'est pas du tout tolérant.
    J'irais jeter un œil au résumé du roman 22/11/63 de Stephen King et surtout sur la nouvelle parution de l'auteur :)

    RépondreSupprimer

Ignorer peut tout gâcher (Blowing it #2) de Kate Aaron

  Bonjour à tous, J'ai le plaisir de vous retrouvez aujourd'hui pour vous parlez de ma toute dernière lecture. Et pas la moin...