mercredi 17 février 2016

Archer's Voice de Mia Sheridan



Bonjour  à tous!

Comment allez vous? Pour ma part ça va très bien. Bon il est un peu tard au moment où je publie cette chronique mais d'ici à ce que vous la lisiez, ça sera le matin. Je vous retrouve aujourd'hui avec un service presse de chez Hugo New Romance et je tiens à remercier Anne pour ce sp. C'est un roman qui a beaucoup fait parlé de lui sur la toile aussi je suis contente de l'avoir enfin lu. Sans plus attendre couverture et résumé:



Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu'elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu'elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. 
Archer's voice parle de la rencontre d'une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d'horreur et d'un homme pour qui l'amour est la clé de sa liberté. 
C'est l'histoire d'un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l'aider à retrouver sa voix. 
C'est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l'amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée. 

******************************************************

Alors alors.... alors je dois avouer que je suis assez partagée par ce roman. Tout d'abord je dois dire que j'en avais entendu parlé il y a très très longtemps et qu'il était dans ma PAL numérique en vo depuis un moment. Mais je n'avais jamais sauté le pas.. un peu comme avec Respire de K A Tucker  que j'ai fini par lire en vo.

Donc... vous commencez à me connaitre, je suis super sensible aux traduction et je dois déplorer un coté toujours un petit plus "vulgaire" à la vf qu'à la vo. Entendons nous bien, c'est pas super super vulgaire hein.. Mais, et surtout dans ce roman qui était pour moi plus romance que érotique, ça m'a un peu gênée (Queue chatte et cul c'est pas des mots que j'aime lire dans des scènes d'amour.. mais bon.... c'est pas dramatique pour autant) je trouve juste dommage de les rajouter quand ils ne sont pas présents dans la vo.

Ceci étant dit.j'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Les personnages sont très très attachants, surtout le personnage d'Archer qu'on a envie de prendre dans nos bras à longueur de pages... Pour ce qui est de Bree, j'ai été à la fois totalement sous le charme de ce perso beaucoup plus fort qu'il n'y parait et complètement agacée par des détails parfois franchement chiants "Je me suis lavé les dents et le visage".. c'est bien ma fille t'es propre... dont l'auteur nous abreuve dans une bonne moitié du roman. Après, ça se calme et ce n'est pas plus mal.

Le style de l'auteur cependant est hyper plaisant. Il y a beaucoup d'humour dans ce roman et moi qui m'attendait à un truc super chialant j'ai été agréablement surprise. L'auteur arrive à la fois à mêler des sentiments très légers et des émotions très profondes et nous fait passer d'un état à l'autre sans jamais franchir la ligne du ridicule ou du pathos.

C'est une fois de plus un roman dont on tourne les pages sans s'en rendre compte et qui vous fera passer un très très bon moment. Une romance à la fois profonde et douce, des personnages bouleversants et une petite bourgade tout aussi charmante que ses habitants.

En résumé un très très bon roman enfin traduit en vf. Encore merci à Hugo&Cie qui avec sa collection New Romance permet aux lecteurs et lectrices vf de découvrir de très très bons auteurs. Continuez comme ça!

Ma note:

ce livre est un service presse ;


Quelques informations sur Archer's Voice:
Edition: Hugo &Cie collection New Romance
Prix :17€
Date de sortie : 4 février 2016
Nombre de pages : 393 pages




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ignorer peut tout gâcher (Blowing it #2) de Kate Aaron

  Bonjour à tous, J'ai le plaisir de vous retrouvez aujourd'hui pour vous parlez de ma toute dernière lecture. Et pas la moin...