mardi 29 juillet 2014

Toi + Moi : L'un contre l'autre de Emma Green

Bonjour à tous!

Me revoici pour une autre chronique, histoire de ne pas être complètement débordée lors de mon retour à la maison.
Encore une saga des Editions Addictives dont je vous avais déjà parlé lors de ma chronique des 5 premiers volumes de Rock You, sauf que cette fois ci je ne me suis pas faite avoir et j'ai attendu d'avoir la saga complète pour commencer à la lire. Sauf que je me suis quand même plantée.

C'est ma copine Isa qui m'avait parlé de cette saga et qui m'avait dit: tu vas voir c'est génial, on rencontre les personnages jeunes puis douze ans après.

Ok très bien.. sauf qu'il y a deux saga de douze volumes: Toi + Moi Seuls contre tous, qui parle bien des débuts et Toi+Moi L'un contre l'autre... qui se passe 12 ans après... et bien entendu, je n'ai pas la première saga... Tant pis, je les lirai dans le désordre, de toute façon ce n'est pas bien grave, la fin n'étant pas dans ce genre de roman une grande surprise.

Comme d'habitude, je vous laisse avec la quatrième de couverture:

Tout les oppose, tout les rapproche. Quand Alma Lancaster décroche le poste de ses rêves à King Productions, elle est déterminée à aller de l’avant sans se raccrocher au passé. Bosseuse et ambitieuse, elle évolue dans le cercle très fermé du cinéma, mais n’est pas du genre à se faire des films. Son boulot l’accapare ; l’amour, ce sera pour plus tard ! Pourtant, lorsqu’elle rencontre son PDG pour la première fois – le sublime et charismatique Vadim King –, elle reconnaît immédiatement Vadim Arcadi, le seul homme qu’elle ait vraiment aimé. Douze ans après leur douloureuse séparation, les amants se retrouvent. Pourquoi a-t-il changé de nom ? Comment est-il arrivé à la tête de cet empire ? Et surtout, vont-ils parvenir à se retrouver malgré les souvenirs, malgré la passion qui les hante et le passé qui veut les rattraper ?

***********************************************************************

Alors... bon, comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, le but des romans à épisodes des Editions Addictives n'est clairement pas d'avoir une histoire méga trop bien élaborées digne du Goncourt... enfin.. je n'espère pas pour eux... Le seul but de ces romans est de vous rendre accro.. on commence un volume et on a qu'une envie: savoir la suite. Donc à chaque fin de volume, il y a un rebondissement qui nous fait dire "oh mon dieu!!! Je veux la suite!!" Et ça marche.. on  les commence, et on ne les lâches plus jusqu'à la dernière ligne, du dernier volume.

Parlons maintenant de l'histoire et des personnages. L'histoire se déroule du point de vue d'Alma. Elle travaille dans une boite de production à Paris et le big boss, Monsieur King, arrive tout droit des Etats Uni pour superviser un gros projet entre la maison mère à Los Angeles et la filiale française. Et bien entendu, ce Mister King n'est autre que Vadim Arcadi, l'amour de jeunesse d'Alma.

Donc moi je débarquais, je suppose que ceux qui ont lu les saga dans l'ordre ont du voir des choses que je n'ai pas vu, mais très rapidement, je me suis laissée prendre dans cette histoire d'amour plus que mouvementée entre Alma et Vadim.
Vadim est un homme a qui tout à réussit, ce qui ne semblait pas être le cas dans sa jeunesse. Il s'est fait tout seul, à force de travail et de volonté et rien ni personne ne semble lui résister. Et surtout pas Alma, même si c'est elle qui l'a quitté il y a douze ans.

Alors les premiers tomes tournent essentiellement autour de ça. Vont ils se remettre ensemble? Pourquoi Alma a t elle quitté Vadim il y a douze ans? Est il sincère avec elle ou cherche t il à se venger? Et leurs proches? Qu'est il vraiment arrivé aux parents de Vadim? Que manigancent les amis d'Alma? Sa famille?

Et oui, douze volumes; douze rebondissements...

Mais les infos sont distillées au bon moment, on a parfois envie de taper Alma parce qu'elle ne fait vraiment pas confiance à Vadim mais quelque part, il faut dire qu'elle n'est pas aidée... Mais c'est quand meme une sacrée chieuse et Vadim fait preuve d'une bonne dose de patience avec elle.

Ils s'aiment, se déchirent, se retrouvent et s'aiment encore et encore.

Vadim est tout simplement torride. Il a ce coté super puissant à la Christian Grey mais sans le coté SM. Alors oui ils font beaucoup l'amour, tout le temps mais sans que ça soit trop extravagant. Alma n'est pas une jeune vierge naïve et Vadim est tout simplement parfait.. je crois qu'il vient de détrôner Travis Maddox dans le rôle de mon Book Boyfriend!

En résumé, encore une très bonne séries des Editions Addictives qui arrivent une fois de plus à nous tenir en  haleine tout au long des volumes et qui me donne surtout envie de me plonger dans la première saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ignorer peut tout gâcher (Blowing it #2) de Kate Aaron

  Bonjour à tous, J'ai le plaisir de vous retrouvez aujourd'hui pour vous parlez de ma toute dernière lecture. Et pas la moin...